top of page

LE POUVOIR LIBERATEUR DU « NON »

Dernière mise à jour : il y a 5 jours

Principe de départ à retenir : Dire "Non", c’est exprimer sa « Colère » dans sa fonction première, c’est-à-dire exprimer son désaccord. Rappelez-vous que la phase du « Non » du petit enfant de 2 ans aboutira à la fin à dire « Je ». Derrière, le besoin à satisfaire est le Respect : « Je me respecte, respectez-moi ! ».

 


Dire non est une compétence essentielle pour établir des limites saines, prendre soin de soi et maintenir des relations équilibrées et respectueuses. Voici quelques raisons pour lesquelles dire non est important :

Pour la protection de soi-même : Dire non permet de protéger ses propres besoins, limites et valeurs. Cela vous aide à éviter de vous surcharger, de vous sentir submergé ou de compromettre votre bien-être émotionnel et physique.

Pour établir des limites saines : Dire non vous aide à établir et à maintenir des limites saines dans vos relations interpersonnelles. Cela vous permet de définir clairement ce que vous êtes prêt à accepter et ce que vous n'êtes pas prêt à tolérer, ce qui favorise des relations équilibrées et respectueuses.

Pour le respect de ses propres besoins et désirs : Dire non vous permet de prioriser vos propres besoins, désirs et objectifs. Cela vous aide à rester fidèle à vous-même et à prendre des décisions qui sont en accord avec vos valeurs et vos aspirations personnelles.

Pour le renforcement de l'estime de soi : Dire non de manière assertive renforce votre estime de soi en vous montrant que vous méritez d'être respecté et que vos besoins ont de l'importance. Cela vous aide à vous affirmer et à vous sentir plus confiant dans vos interactions avec les autres.

Pour la préservation de son énergie et de sa santé mentale : Dire non vous permet de préserver votre énergie et de protéger votre santé mentale en évitant de vous engager dans des activités ou des relations qui vous drainent ou qui sont toxiques pour vous.

Pour avoir des relations équilibrées : Dire non de manière respectueuse et assertive favorise des relations équilibrées et mutuellement bénéfiques. Cela encourage les autres à vous respecter en tant qu'individu autonome et à reconnaître vos limites et vos besoins personnels.

Pour développer des compétences en communication : Dire non de manière efficace nécessite des compétences en communication, telles que la capacité à exprimer clairement ses pensées, ses sentiments et ses limites. Cela vous aide à développer des compétences en communication assertive qui sont précieuses dans tous les aspects de la vie.

En résumé, dire non est une compétence importante qui vous permet de prendre soin de vous-même, d'établir des relations saines et respectueuses, et de vivre une vie alignée sur vos propres besoins et valeurs. Bien que cela puisse parfois être difficile ou inconfortable, apprendre à dire non de manière respectueuse et assertive est un investissement précieux dans votre bien-être émotionnel et votre estime de soi.

Garder en tête cette citation que l’on attribut sur les réseaux à Morgan Freemann (à vérifier) mais qui est pleine de bon sens « Ce n’est pas parce que je suis en désaccord avec vous que je vous déteste. Nous devons réapprendre cela dans notre société. »

Stratégie en 9 points pour se libérer avec un simple mot !

Apprendre à dire non de manière respectueuse et assertive peut nécessiter un peu de pratique et de réflexion, mais c'est une compétence précieuse qui peut renforcer votre estime de soi et améliorer vos relations interpersonnelles.

Voici quelques conseils pour apprendre à dire non :

  1. Identifiez vos limites : Prenez le temps de réfléchir à vos propres limites, besoins et valeurs. Identifiez ce qui est important pour vous et ce que vous êtes prêt à accepter ou à tolérer dans vos interactions avec les autres.

  2. Soyez clair et direct : Lorsque vous dites non, soyez clair et direct dans votre communication. Utilisez des mots simples et concis pour exprimer votre refus, sans vous sentir obligé de donner des excuses ou des justifications.

  3. Exprimez-vous avec empathie : Exprimez-vous avec empathie en reconnaissant les besoins ou les demandes de l'autre personne. Vous pouvez exprimer votre compréhension pour leur situation tout en affirmant fermement votre propre position.

  4. Pratiquez la communication non verbale : Votre langage corporel peut renforcer votre message lorsque vous dites non. Utilisez une posture confiante et un contact visuel direct pour transmettre votre message de manière assertive.

  5. Utilisez des phrases d'affirmation : Utilisez des phrases affirmatives telles que "Je préfère ne pas le faire" ou "Ce n'est pas possible pour moi en ce moment" pour exprimer votre refus de manière respectueuse mais ferme.

  6. Restez ferme mais calme : Restez ferme dans votre refus tout en restant calme et maître de vous-même. Évitez de vous laisser emporter par l'émotion ou le conflit, et gardez à l'esprit que vous avez le droit de protéger vos propres limites et besoins.

  7. Pratiquez le rôle-play : Pratiquez des scénarios de refus avec un ami ou un membre de votre famille pour vous aider à vous sentir plus à l'aise avec l'idée de dire non dans différentes situations.

  8. Soyez cohérent : Soyez cohérent dans votre capacité à dire non. Évitez de céder à la pression ou aux manipulations des autres, et maintenez vos limites même lorsque cela peut être difficile.

  9. Reconnaissez vos succès : Félicitez-vous chaque fois que vous réussissez à dire non de manière respectueuse et assertive. Célébrez vos progrès et reconnaissez la valeur de prendre soin de vous-même.

 

Apprendre à dire "Non" peut prendre du temps et nécessite de la pratique, mais avec de la persévérance et de la confiance en vous-même, vous pouvez développer cette compétence précieuse qui vous aidera à protéger vos propres limites, à renforcer votre estime de soi et à améliorer vos relations interpersonnelles.

Si vous aussi vous avez ce problème, si ce que vous avez lu vous parle et vous interpelle, n'hésitez pas à me contacter. J’accompagne cette montée en compétence en 2 temps :

1-     En thérapie pour voir ce qui bloque : Les peurs inconscientes, les conflits internes qui vous empêchent de sortir de votre zone de confort, les croyances limitantes, les traumas ou expériences négatives, les mémoires périnatales, etc ...

2-     En coaching pour accompagner la démarche de changement.

Contactez-moi 😃 pour qu'on en parle.

Merci 🙏.

Rdv en cabinet ou à distance en visio : https://resalib.fr/p/17322 

Comments


À l'Affiche

Revenez bientôt
Dès que de nouveaux posts seront publiés, vous les verrez ici.

Posts Récents

Recherche par Tags

Pas encore de mots-clés.

Suivez-Nous

  • Facebook Classic
  • Google Classic
bottom of page