Renouer le dialogue avec notre Enfant Intérieur ... ou cette relation particulière à nous même …



« On parle de l'enfant, alors que l'on devrait entendre l'enfant en l'adulte. Car il y a dans l'adulte un enfant, un enfant éternel toujours en état de devenir, jamais terminé, qui aurait besoin constamment de soins, d'attention et d'éducation ». Carl Gustav Jung, L'Âme et la vie.


Petits, à chaque fois que nous n’avons pas reçu exactement ce dont nous avions besoin, nous avons ressenti cela comme un manque d’amour, de soin, de lien, d’attention … Et c’est ce petit enfant meurtri, blessé s’est adapté et a appris à devenir adulte.


Beaucoup de mal-être et de souffrances d’adulte sont le fruit de ce Moi adapté qui nous vient de l’enfance et qui nous fait croire que pour être aimé, il ne faut pas être soi.


Les conflits et blessures non résolus de notre petite enfance sont délétères dans notre comportement et nos relations. En niant cette mémoire, nous restons coupés de notre souffrance originelle, « nous vivons des relations marquées par la co-dépendance et les luttes de pouvoir où l’autre est un miroir qui blesse ... ».


Ce Moi blessé qu’est l'Enfant meurtri en nous, est toujours vivant et demande à être reconnu et aimé pour retrouver sa joie et sa vitalité. Or, l'Enfant Intérieur porte aussi la mémoire des belles choses et des moments heureux de notre vie auxquels nous pouvons nous reconnecter.


Car la conséquence de cette perte de contact avec son Enfant Intérieur est une diminution de l'expression de soi, de qui nous sommes.

Je vous accompagne sur ce chemin de rencontre et de réconciliation avec votre Enfant Intérieur pour être un adulte plus mature et guérir votre relation à vous-même et aux autres.

Patricia Di Vita


À l'Affiche
Posts Récents
Recherche par Tags
Pas encore de mots-clés.
Suivez-Nous
  • Facebook Classic
  • Google Classic