23 janvier : Journée des solitudes et du vivre ensemble

"La solitude ne se voit pas, elle se vit" : Sensibilisons-nous et agissons

La solitude et/ou l’isolement (géographique, social) est un fléau de nos sociétés occidentales. Quand on parle de solitude, on pense souvent aux personnes âgées, veufs(ves) ou juste célibataires, surtout depuis la canicule mortelle de 2003, où l'on découvrait que nos vieux mourraient seuls chez eux de déshydratation …

Mais depuis l’épidémie du Covid 19, et ses confinements à répétition, on a découvert que ce fléau touche aussi d’autres couches de la population (étudiants, célibataires, malades).

Nombreux ont été les personnes qui confinées chez elles, sans plus aucune interaction sociale (du travail, de clubs de rencontre, de clubs d’activités diverses) ont fait la douloureuse expérience de cette solitude … Isolement oblige …

L’humain est un être social.

Beaucoup de nos besoins fondamentaux s’appuient sur nos interactions avec nos semblables (appartenance, reconnaissance). La solitude conduit au désespoir, au ‘’glissement’’ comme on peut l'entendre dans les Ehpad, mais en ville aussi et à tout âge !

La notion de vivre ensemble qui est accolée à cette journée, est fondamentale si on est touché par cette cause … Arrêtons de croire que les échanges virtuels suffisent … nous ne sommes pas des robots et avons besoin d’échanges réels …

Notre reconnaissance passe par nos émotions et c’est un phénomène physiologique qu’il est difficile d’exprimer et de sentir à distance ! Je m’en rends bien compte au cabinet avec les témoignages des personnes en télétravail qui souffrent de solitude psychique chez elles et sont en véritable détresse …

Pendant les confinements m’est revenue en mémoire une réponse d’une petite mémé, à qui, jeune femme, je demandais pourquoi elle faisait ses courses le soir aux heures de pointes, quitte à encombrer les caisses alors qu’elle avait toute la journée, elle m’avait dit : « Je ne vois personne et ne parle à personne de toute la journée, comme une enterrée vivante … alors au moins à 18H, il y a des gens, et je peux parler aux gens » Tout est dit !

Alors ?

1°/Ouvrons nos bases Contacts et nos Agendas. Invitons, organisons … voyons-nous ! Faisons travailler nos brasseries et autres resto, ou recevons chez nous … un petit coup de fil au moins svp –

2°/ Dans la rue, tendre une main, regarder les gens dans les yeux et sourire, c’est aussi lutter contre la solitude et l’isolement psychique.

Merci.

À l'Affiche
Posts Récents
Recherche par Tags
Pas encore de mots-clés.
Suivez-Nous
  • Facebook Classic
  • Google Classic